Comment faire le bon choix entre un poêle à gaz ou à granulés ?

Selon l’Agence de l’Environnement et de la maitrise de l’énergie (ADEME), le chauffage représente un tiers de l’énergie consommée en France. C’est un poste qui pèse lourd dans le budget des ménages, d’où l’intérêt de faire les bons choix en matière énergétique. Se doter d’un poêle peut être très intéressant pour un foyer : ces chauffages à combustion peuvent servir de chauffage d’appoint de façon très efficace. Certains modèles parmi les plus performants suffisent même à chauffer une petite habitation. Entre un poêle à gaz ou à granulés, votre cœur balance ? Nos conseils pour faire le bon choix.

Poêle à gaz ou à granulés ?

 

Découvrez ici si vous êtes raccordable au réseau de gaz et dites adieu au fioul. 

SOMMAIRE

  1. Quel combustible choisir ?
  2. Poêle à gaz ou à granulés, que choisir pour un confort optimal ?
  3. Mais tout ça à quel prix ?

1. Quel combustible choisir ?

Poêle à gaz ou à granulés? Un poêle à gaz fonctionne grâce à un raccordement au réseau de gaz naturel à travers des tuyaux fixes ou rigides ; pour l’évacuation, une cheminée ou une ventouse peut être utilisée. Un poêle à granules est en fait un poêle à bois, pour lequel on utilise en guise de combustible des granulés de bois, de petits cylindres de bois compactés.
Le premier critère de choix en faveur de l’une ou de l’autre option doit évidemment être liée au combustible utilisé. Si votre maison n’est pas raccordable au gaz naturel, inutile d’envisager l’installation d’un poêle à gaz. Vous pouvez vérifier ici si votre foyer peut être raccordé. Le gaz, au contraire du bois, présente l’inconvénient d’être pour l’instant une énergie non renouvelable, bien que l’on commence à développer des solutions de biogaz.

2. Poêle à gaz ou à granulés, que choisir pour un confort optimal ?

2-a. Poêle à gaz : confort immédiat et rendement maximal

L’avantage principal d’un poêle à gaz, c’est le confort qu’il apporte immédiatement dans votre foyer. En fonction de vos besoins, vous pouvez injecter immédiatement plus ou moins de combustible. En général, une télécommande vous permet de diriger l’appareil directement. Le rendement est généralement compris entre 85 et 95% ; un poêle à granule atteint quant à lui 80 à 85% de rendement en moyenne.

2-b. Poêle à granule : un confort légèrement moindre

Pour le poêle à granules, une contrainte supplémentaire est qu’il vous faudra régulièrement commander du combustible (vendu en sac) et recharger le réservoir. Selon les modèles, l’autonomie de l’appareil est de 12 à 72h. Il vous faudra choisir un modèle adapté : trop puissant, il fonctionnera en sous-régime et se dégradera, trop faible, il risque d’être bruyant à cause du système de ventilation fonctionnant à plein régime. C’est le dernier inconvénient du poêle à granules, le système de ventilation : celui-ci peut être bruyant. Il faut donc vous renseigner sur les caractéristiques du modèle choisi.

3. Mais tous ça à quel prix ?

Les prix des poêles à gaz s’étalent entre 500€ et 3000€. Le design compte parfois pour une part importante du prix. Pour un poêle à granule, comptez entre 1500€ et 5000€ ; cependant, un crédit d’impôt à hauteur de 30% pourra vous être accordé. Des frais d’installation compris entre 500 et 1000€ doivent être prévus dans les deux cas ; des frais de ramonage deux fois par an s’ajoutent pour le poêle à granulés.

Quelques articles susceptibles de vous intéresser

Quelles sont les solutions de chauffage les plus écologiques ?

Poêle à gaz : comment ça marche ?

Quel est le juste prix pour l’installation d’un poêle à gaz ?

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Google+
Google+