Guide d’achat : comment bien choisir sa chaudière ?

Si vous devez choisir une nouvelle chaudière pour chauffer votre habitation, vous vous rendrez vite compte que cette décision n’est pas simple. En effet, il vous faudra faire un choix entre les différents combustibles (gaz, fioul, bois…), entre les différentes technologies (chaudière à condensation, chaudière micro-cogénération, chaudière basse température…) ou encore entre différents emplacements (chaudière sol ou murale). Chaque type de chaudière a ses propres caractéristiques, avantages et inconvénients. Dans cet article, nous allons tenter de vous expliquer les principales différences entre la chaudière sol et la chaudière murale, et entre la chaudière basse température et la chaudière à condensation afin que vous puissiez prendre la meilleure décision pour votre logement et bien choisir sa chaudière.

Energie Futée vous propose également une analyse gratuite des aides et subventions dont vous pouvez bénéficier en installant une chaudière à condensation.

choisir sa chaudiere

SOMMAIRE :

1. Choisir sa chaudière : chaudière sol ou murale ?
2. Choisir sa chaudière : chaudière basse température ou condensation ?
3. Conclusion

1 – Choisir sa chaudière : chaudière sol ou murale ? 

A – La chaudière murale

Comme son nom l’indique, la chaudière murale se fixe sur un des murs de votre habitation. L’avantage est donc de prendre assez peu de place. Ainsi, ce système conviendra parfaitement à des petites surfaces habitables où chaque mètre carré compte. Cependant, la puissance d’une chaudière murale ne permet pas de répondre aux besoins d’une grande habitation (pour la chaleur et l’eau chaude sanitaire).

B – La chaudière sol

De son côté, la chaudière sol s’installe au sol (et oui !). Elle est plus volumineuse et plus puissante que son homologue murale. Il sera donc nécessaire de la placer dans un local non habitable. Elle vous permettra d’ailleurs d’avoir un ballon d’eau chaude sanitaire assez conséquent afin de répondre à tous vos besoins.

C – Les différences

Vous l’aurez compris, la principale différence entre ces deux chaudières est l’emplacement. L’une se place au sol et l’autre sur un de vos murs. Le coût d’installation varie fortement aussi. La chaudière au sol est plus chère que la chaudière murale du fait de sa puissance et de son volume plus importants. Les chaudières murales ont aussi une durée de vie plus faible que les chaudières au sol. Cependant, ces deux systèmes restent très performants s’ils sont bien adaptés et le choix entre les deux solutions se fait selon vos besoins énergétiques, la surface de votre logement ou encore votre budget.

Ainsi, pour choisir au mieux entre une chaudière sol et une chaudière murale, il faut que vous vous posiez quelques questions. Si vous avez un budget serré, tournez-vous vers une chaudière murale. Si vous avez de gros besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire, tournez-vous vers une chaudière sol. A l’inverse, pour les petites surfaces, il faut privilégier la chaudière murale. Sachez aussi que les chaudières au fioul sont presque exclusivement des chaudières au sol. Enfin, dans les deux cas, vous aurez le choix entre la technologie à condensation ou bien la technologie basse température. Voyons ensemble la différence entre les deux.

2 – Choisir sa chaudière : chaudière basse température ou condensation ?

A – La chaudière basse température

Comme son nom l’indique, fonctionne tout simplement à une température plus faible que les chaudières dites « classiques ». Ainsi, la température des fumées de combustion est plus faible et le rendement est plus important. Vous chauffez plus en utilisant moins de combustible. Sachez que vous pourrez utiliser votre chaudière basse température avec des émetteurs de chauffage classiques comme avec des émetteurs basse température.

B – La chaudière à condensation

La chaudière à condensation a exactement le même fonctionnement qu’une chaudière classique. C’est-à-dire qu’elle valorise l’énergie libérée par la combustion, mais elle présente également un avantage supplémentaire. En effet, une chaudière à condensation va aussi récupérer la chaleur présente dans les fumées de combustion afin d’améliorer le rendement de chauffage de votre habitation. Avec moins de combustible, vous obtenez donc plus de chaleur. Sachez qu’il vous faudra raccorder votre chaudière à condensation au réseau d’eaux usées afin d’évacuer les condensats. Ce sont des liquides toxiques issus de la condensation des vapeurs d’eau. Enfin, la chaudière à condensation fonctionne à une température très basse comparée aux autre types de chaudières. La température est encore plus basse que la chaudière basse température. Ceci explique la condensation (refroidissement des vapeurs d’eau) mais aussi la meilleure performance du système.

C – Les différences

La chaudière à condensation est parfaite pour une maison ou appartement avec des besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire élevés tandis que la chaudière basse température convient plus à un appartement bien isolé et aux besoins de chauffage moins importants. Question prix, la chaudière à condensation, du fait de sa puissance et de son rendement plus élevés, est plus chère à l’installation que la chaudière basse température. Cependant, le prix d’une chaudière à condensation peut facilement être abaissé à l’aide de plusieurs aides de l’Etat comme le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) ou un prêt à taux zéro. Enfin, si vous remplacez votre ancienne chaudière par un système à condensation, vous pourrez réaliser des économies allant jusqu’à 30%. Si vous optez pour un système basse température, ces économies pourront s’élever jusqu’à 15%.

3 – Conclusion

Ainsi, il existe de nombreux types de chaudières avec chacune leurs caractéristiques propres. Vous savez maintenant que vous avez le choix entre une chaudière murale ou une chaudière au sol. La première est plus adaptée pour un appartement aux besoins de chauffage peu importants. Alors que la deuxième est plus puissante. Une fois le choix de l’emplacement fait, il reste à choisir entre une chaudière à condensation et une chaudière basse température. Là encore, vos besoins, la surface de votre logement ainsi que votre budget seront déterminants dans le choix. Sachez qu’il existe également d’autres types de technologie de chaudières. Il y a par exemple la chaudière micro-cogénération qui permet de produire de l’électricité en plus de la chaleur. En espérant que vous allez choisir sa chaudière, à vous de choisir !

Dans tous les cas, n’oubliez pas de demandez les aides et subventions auxquelles vous avez droit !

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Google+
Google+