Acheter une pompe à chaleur d’occasion, est-ce une bonne idée ?

Les différents types de pompe à chaleur sont au cœur de la transition énergétique : ces systèmes de chauffage sont à la fois écologiques et économiques, puisqu’ils utilisent l’énergie contenue dans l’air ou le sol à l’extérieur pour chauffer votre maison. Ils séduisent donc toujours davantage.

Mais le passage à la pompe à chaleur peut avoir un coût non négligeable, qui pousse certains foyers à se renseigner sur la possibilité d’acheter ces systèmes de chauffage d’occasion. Bien que l’achat en lui-même puisse représenter une économie importante par rapport à un modèle neuf, l’important est de savoir si cet investissement est rentable à plus long terme.

Alors, acheter sa chaudière d’occasion, fausse bonne idée ? On fait le point.

Pompe à chaleur d'occasion

SOMMAIRE : 

  1. Un risque de matériel dégradé
  2. De possibles coûts additionnels
  3. Des difficultés pour faire installer votre PAC
  4. Une absence d’aides financières
  5. Quelles précautions à prendre si vous décidez d’acheter d’occasion ?

1. Un risque de matériel dégradé

En général, acheter d’occasion est plutôt une bonne idée. Vous combinez économies et vous réduisez votre impact sur la planète puisque les produits ont déjà été utilisé. En revanche, pour une pompe à chaleur, il faut y réfléchir à deux fois. Des pompes à chaleur vendues d’occasion selon leur utilisation peuvent voir leur performance énergétique dégradée. Une pompe à chaleur est un investissement important, mais dont la durée de vie s’étale entre 10 et 20 ans au minimum. Il faut donc faire soigneusement le calcul pour vérifier si le jeu en vaut la chandelle !

2. De possibles coûts additionnels

Il faut aussi prendre en compte que différents coûts peuvent venir s’ajouter à l’achat initial au fil des ans : les frais d’entretien et de réparation peuvent s’alourdir si vous achetez un modèle d’occasion.

3. Des difficultés pour faire installer votre PAC

Une fois la pompe achetée, il vous faudra aussi la faire installer. Or les artisans peuvent refuser d’installer du matériel d’occasion puisqu’il existe un risque que les normes de sécurité aient été altérées. Pensez donc à vous renseigner auprès de votre installateur avant tout investissement.

4. Une absence d’aides financières

Acheter une pompe à chaleur neuve vous permettra de bénéficier de nombreuses subventions, parmi lesquelles un crédit d’impôt à la transition énergétique à hauteur de 30% (sauf pour les modèles air/air). En achetant une pompe à chaleur d’occasion, vous serez exclu de ces différentes aides financières.

5. Précautions à prendre si vous décidez d’acheter d’occasion

Si vous décidez malgré tout d’investir dans une pompe à chaleur d’occasion, il faut prendre quelques précautions. Exigez des papiers prouvant la date d’achat et de fabrication. Vous devez aussi demander l’original de la facture et de la garantie. Dans l’idéal, cette dernière doit toujours être valide ; dans le cas contraire, vous risquez de vous retrouver avec des frais d’entretient très élevés. Enfin, renseignez-vous pour savoir si le contrat d’entretien est disponible : même si vous décidez de changer d’artisan pour l’entretien, ce document vous sera utile.

Quelques articles susceptibles de vous intéresser : 

Combien d’électricité consomme une pompe à chaleur ?

Pompe à chaleur : quels sont les normes et labels ?

Quel est le juste prix d’un dépannage pour une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur permet de faire des économies : vrai ou faux ?

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Google+
Google+