Les étapes de l’installation d’une pompe à chaleur

Installer une pompe à chaleur est un investissement intéressant et rentable pour votre maison. Il existe deux grandes familles de pompes à chaleur : les PAC aérothermiques et les PAC géothermiques. Leurs conditions d’installation sont assez différente car les premières récupèrent les calories de l’air extérieur alors que les deuxièmes vont récupérer la chaleur du sous-sol.  Par conséquent les étapes de chaque installation différèrent également. Énergie Futée vous renseigne.

Les étapes pour installation d'une PAC

SOMMAIRE :
1. Installation d’une pompe à chaleur aérothermique
2. Installation d’une pompe à chaleur géothermique

1. Installation d’une pompe à chaleur aérothermique

1-A Conditions d’installation d’une PAC aérothermique

Les pompes à chaleur aérothermiques peuvent être de deux sortes : air-air ou air-eau. Dans les deux cas, la pompe à chaleur aérothermique peut être installée si le logement dispose des deux critères. Un, un circuit de chauffage central et deux, d’un espace extérieur aéré comme une cour ou un jardin. Les pompes à chaleur air-air et air-eau s’adaptent à tout type de logement. Si vous disposiez de radiateurs classiques ou d’émetteurs basse température (planchers chauffants ou radiateurs basse température). Bien qu’à l’origine les pompes à chaleurs étaient créées pour produire de l’eau à basse et moyenne température, les nouvelles générations sont capables de produire de l’eau à haute température et de s’installer sur tout type de système.

1-B Installation d’une PAC aérothermique

L’installation d’une pompe à chaleur aérothermique prévoit 3 composantes. D’abord, l’installation d’une unité extérieure dans le jardin ou la cour. Ensuite, l’installation d’une unité intérieure qui sera connectée au système de chauffage central. Et enfin, l’installation d’un circuit de fluide frigorigène pour permettre la circulation de la chaleur entre les deux unités. Pour chiffrer le coût de vos travaux, n’hésitez pas à nous solliciter pour obtenir un devis gratuit et sans engagement.

Nous vous conseillons de placer l’unité intérieure dans une pièce proche de l’unité extérieure.

1-C Installation d’une PAC en relève de chaudière

Une autre option qui s’offre à vous est de conserver le raccordement de votre système de chauffage à votre installation actuelle comme votre chaudière, et d’y ajouter une pompe à chaleur. Ce type d’installation vient alors en complément et peut faire l’objet d’une rénovation intéressante puisque les travaux ne sont pas conséquents. Votre chaudière reste en place. En parallèle, on y installe une pompe à chaleur. L’objectif de cette installation est d’optimiser le chauffage et les économies d’énergie.

La pompe à chaleur fonctionnera lorsqu’elle aura le meilleur rendement c’est-à-dire à 80% du temps. La chaudière entrera en marche dans les cas de grands froids, lorsque la pompe à chaleur peine à chauffer l’eau du réseau. C’est le « point de bivalence » ou d’équilibre, qui détermine à quelle température minimale la chaudière s’enclenche et assure l’intégralité du chauffage (fonctionnement bivalent alternatif) ou alors vient en appoint de la pompe à chaleur (fonctionnement bivalent parallèle).

L’installation d’une pompe à chaleur en relève de chaudière est intéressante lorsque la puissance de la pompe à chaleur est inférieure à la déperdition de la maison. Elle est également avantageuse lorsque votre logement dispose de radiateurs haute température qui demandent une entrée en eau très chaude ; la pompe à chaleur permet alors d’élever la température de l’eau.

2. Installation d’une pompe à chaleur géothermique

A l’inverse d’une pompe à chaleur aérothermique, l’installation d’une pompe à chaleur géothermique nécessite de plus gros travaux puisqu’elle va puiser la chaleur dans le sol. Cependant, il s’agit d’un investissement qui vous permettra de réaliser de fortes économies d’énergie à long terme. Egalement, cet investissement vous permettra de valoriser votre logement.

2-A Conditions d’installation d’une PAC géothermique

Quelques démarches administratives

Avant toutes choses, notez que l’installation d’une pompe à chaleur géothermique nécessite la modification de la configuration de votre sol. Il est donc obligatoire de recourir à quelques démarches administratives  auprès de votre mairie notamment pour connaître votre zone d’appartenance selon le Plan local d’Urbanisme (PLU). De votre zone dépendra la nécessité de formuler une demande d’autorisation ou non.

Deuxièmement, s’il est nécessaire de réaliser un forage supérieur à 10 mètres, il faudra en faire la déclaration auprès de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement.

L’installation de diffuseurs de chaleur spécifiques

Puisqu’une pompe à chaleur géothermique ne diffuse pas une eau excédent 60°C, il est nécessaire que vous disposiez ou que vous fassiez installer des diffuseurs de chaleurs adéquats. Tels sont un plancher chauffant ou des radiateurs à basse température. Ils fonctionnent avec une eau chauffée entre 45 et 55°C maximum. Cet aménagement des diffuseurs est indispensable pour assurer un fonctionnement optimal de votre pompe à chaleur géothermique.

2-B L’installation d’une PAC géothermique

Une pompe à chaleur géothermique peut s’adapter à un chauffage central ou remplacer un chauffage électrique.

L’installation d’une pompe à chaleur géothermique nécessite l’existence d’un jardin dans lequel seront installés les capteurs de chaleur. S’il s’agit d’une construction et que vous disposez d’un terrain peu pentu, nous vous conseillons un captage horizontal qui sera enterré lors de la construction de la maison. Si vous disposez déjà d’une maison et d’un jardin de taille limité, nous vous conseillons un captage vertical qui descend plus en profondeur mais nécessite moins de surface au sol. Enfin, l’installation de la  pompe à chaleur géothermique nécessite une unité intérieure, un capteur extérieur et un circuit de fluide colporteur pour faire circuler la chaleur.

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Google+
Google+