Compteur Gazpar : installation, fonctionnement, relève, ondes

Gazpar est le nom du nouveau compteur intelligent sur lequel les équipes de GRDF travaillent depuis quelques années déjà. De 2016 à 2022, ces compteurs communicants doivent être déployés dans toute la France pour plus de 11 millions de clients du gaz naturel. Énergie Futée vous propose de découvrir leurs fonctionnalités.

Compteur Gazpar GRDF

SOMMAIRE :
1. Un compteur communiquant, pour quoi faire ?
2. Comment fonctionne Gazpar ?
3. Compteurs Gazpar : quelle stratégie de déploiement ?
4. Gazpar présente-t-il un quelconque danger ?

1. Un compteur communiquant, pour quoi faire ?

GRDF compte atteindre deux objectifs principaux à travers le déploiement de ces compteurs. En premier lieu, l’entreprise compte améliorer la qualité des facturations grâce à la communication régulière et automatique du niveau de consommation des clients par les compteurs Gazpar. Les nouveaux compteurs communicants doivent aussi permettre le développement de la Maîtrise de la Demande d’Energie (MDE). C’est-à-dire qu’en ayant les moyens de suivre sa consommation, le consommateur peut la comprendre et agir pour l’adapter. Une étude de la Commission de Régulation de l’Énergie montre ainsi que le déploiement des compteurs Gazpar devrait permettre de réduire de 1,5% la demande d’énergie en moyenne. Cela peut paraître peu, mais à l’échelle de la France les économies sont substantielles.

2. Comment fonctionne Gazpar ?

Deux fois par jour et en moins d’une seconde, Gazpar relève le compteur de gaz naturel du client. Contrairement au système précédent, cette collecte d’information permet d’éviter les estimations. De cette manière les litiges entre GRDF et les utilisateurs de gaz naturel seront moins nombreux. Grâce à cette télé-relève, les clients ne seront plus dérangés par le passage des techniciens chargés de relever leur consommation. Les données ainsi collectées sont ensuite transmises par radio à un concentrateur local qui les relaye au système d’information national de GRDF.

Au quotidien, l’utilisateur peut alors suivre son index de consommation via un espace dédié sur le site internet du groupe GRDF. Avec ce nouveau type de compteur intelligent, la plupart des opérations ne nécessitera pas la présence physique d’un technicien, mais pourra s’effectuer à distance. Fini, pour le client, les prises de rendez-vous fastidieuses uniquement en jour ouvré. La mise en place des nouveaux compteurs se veut donc gagnant-gagnant, à la fois pour le groupe GRDF et pour l’utilisateur.

3. Compteurs Gazpar : quelle stratégie de déploiement ?

En 2013, les autorités françaises ont donné leur feu vert pour le lancement général du projet. Celui-ci s’échelonnera de  2017 à 2022 dans l’ensemble des régions françaises. Un pilote a débuté fin 2015. 150 000 compteurs ont été installés dans 24 communes différentes pour vérifier la viabilité de l’option Gazpar, et récolter des retours de la part des utilisateurs. Le pilote s’est achevé à la fin 2016. Après quoi, l’installation des compteurs va être lancée sur tout le territoire pendant six ans pour se terminer en 2022.

Le déploiement concerne l’ensemble des clients du gaz naturel. Les utilisateurs ne peuvent pas s’opposer à son installation. Pour éviter les litiges, GRDF prévoit d’informer en profondeur les particuliers aussi bien que les entreprises au sujet de Gazpar. Plusieurs FAQ et dossiers de présentations sont disponibles sur le site internet de l’entreprise.

L’installation se déroulera en plusieurs étapes. GRDF informe ses clients par courrier plusieurs semaines avant l’intervention. Les utilisateurs seront recontactés par l’entreprise mandatée pour l’installation quinze jours avant l’intervention prévue. Si sa présence est nécessaire, en fonction de la localisation du compteur, le rendez-vous sera rappelé au client à plusieurs reprises avant le jour J.

L’installation prend environ une demi-heure. Un mode d’emploi sera ensuite laissé au client par le technicien. En cas de besoin, le service d’assistance GRDF peut également être contacté. GRDF assure par ailleurs que l’installation de Gazpar n’engendrera aucun frais pour l’utilisateur.

4. Gazpar présente-t-il un quelconque danger ?

L’annonce de la généralisation des compteurs Gazpar a créé quelques polémiques. Il suscite en effet des préoccupations aussi bien en matière de protection de la vie privée que concernant la mise en danger de la santé des utilisateurs. L’information collectée par les nouveaux compteurs communicants est en effet transmise par onde à des antennes. GRDF était donc accusé de ne pas chercher à protéger suffisamment la vie privée des utilisateurs. Pour répondre à ces reproches, GRDF a élaboré, en partenariat avec la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL), un système de cryptage performant. L’utilisation des données sera également contrôlée par la CRE, autorité indépendante de GRDF.

En matière de santé publique, Gazpar émet des ondes à 169 MHz. Des utilisateurs, ainsi que des élus, avaient donc protesté que l’énergie radiofréquence risquait d’avoir des conséquences néfastes sur leur santé. C’est un signal relativement faible, équivalent à celui émis par une télécommande de parking. GRDF a avancé que les ondes étaient moins dangereuses, par exemple, que celles d’un téléphone portable. Car l’énergie, contrairement à ce dernier appareil, ne sera pas concentrée au niveau de la tête.

Les compteurs communicants Gazpar s’inscrivent donc pleinement dans les plans à long terme de l’entreprise, « GRDF 2050 ». Ils sont la première pierre de la stratégie de GRDF pour s’inscrire au cœur de la transition énergétique.

Vous êtes chauffé au fioul ou au propane et sur le point de passer au gaz naturel ? Avec un peu de chance c’est le nouveau compteur Gazpar qui sera directement installé chez vous 🙂

Vous êtes chauffés au fioul ou au propane, et souhaiteriez passer au gaz naturel ? Cliquez ici pour voir si votre maison est raccordable au gaz naturel.

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Google+
Google+