Fin des chaudières fioul d’ici dix ans : Que faut-il retenir de l’annonce d’Édouard Philippe ?

« L’objectif est qu’à la fin du prochain quinquennat, il n’y ait plus de chauffage individuel au fioul en France ».
C’est fait, le premier ministre l’a annoncé mercredi dernier sur les ondes. Le gouvernement souhaite voir disparaitre le fioul domestique des foyers français d’ici dix ans. Cette mesure s’inscrit de la même manière que la hausse du prix des carburants dans une logique de transition énergétique visant à « libérer les français d’une énergie, chère, étrangère et polluante »

Fin des chaudières fioul d'ici 10 ans

  N’attendez pas 10 ans : Profitez d’un devis gratuit et sans engagements pour la neutralisation de votre vielle cuve à fioul

SOMMAIRE 

  1. Le fioul domestique, une énergie pas toujours décriée
  2. Le fioul, la fin d’un règne ?
  3. De plus en plus d’alternatives au fioul sur le marché
  4. Un accompagnement financier encore flou

1.Le fioul domestique, une énergie pas toujours décriée

Aujourd’hui c’est près de 3,5 millions de foyers qui se chauffent encore au fioul. Ce chiffre représente près de 10 millions de français. En effet, l’utilisation du fioul domestique n’a pas toujours été pointée du doigt comme aujourd’hui. Réputé pratique et efficace, c’est surtout dans les zones rurales éloignées qu’il a conquis ses adeptes. Les chaudières étaient réputées fiables et d’une durée de vie pouvant aller jusqu’à 25 ans. Les cuves à fioul allant en moyenne de 1000 à 5000 litres nécessitaient peu d’entretien et un remplissage par an était généralement suffisant pour chauffer une habitation. Aujourd’hui le fioul est la 3e source de chauffage en France, après le gaz qui représente 45% des utilisations et l’électricité entre 25 et 30%.

2. Le fioul, la fin d’un règne ?

Si le fioul a connu ses heures de gloires jusque la moitié des années 80, son extraction et son utilisation quotidienne ont démontré de nombreuses failles.

2-a. Une extraction de plus en plus compliquée.

Ce n’est un secret pour personne le fioul est le résultat d’un processus de raffinement du pétrole brut. 98% du pétrole qui alimente les foyers français provient des gisements caucasiens, emirati, nord-africain et des mers du nord. Les gisements accessibles se font de plus en plus rares, poussant les gouvernements à explorer d’autres types d’extraction. Les USA et le Canada ont par exemple autorisé les exploitations de sources pétrolières rocheuses. Ces méthodes sont tout à fait rejetées par le gouvernement français pour des raisons éthiques et écologiques.

2-b. Un prix de plus en plus élevée

Son prix est entièrement dépendant des fluctuations du prix du pétrole. La situation géopolitique des zones d’extractions principales étant de plus en plus instable, son prix ne cesse d’augmenter depuis le milieux des années 80. Pour faire court, plus la production est dense et plus le prix baisse. Malheureusement la situation géopolitique des pays producteurs et l’accès aux gisements de plus en plus compliqué ne tirent pas les prix vers le bas.

Année Mois Prix €/ 1000L
2018Octobre 999,95
2018Septembre 951,14
2018Août 925,57
2018Juillet 931,06
2018Juin 934,18
2018Mai 915,68
2018Avril 870,36
2018Mars857,28
2018Février 864,84
2018Janvier 883,07

Source INSEE

2-c. Une transition qui a déjà commencé

Il semblerait que la déclaration du premier ministre ne soit pas à l’origine du déclin de l’utilisation du fioul domestique dans les maisons françaises. D’après le centre d’études et de recherches économiques sur l’énergie, la consommation annuelle de fioul domestique des foyers français a diminuée de plus de 50% depuis le milieux des années 80.

À cela plusieurs raisons :

  • Son prix, de plus en plus élevé et volatile
  • Une émergence des prises de conscience sur son emprunte écologique
  • Une meilleure accessibilité aux énergies propres et renouvelables (gaz/électricité/photovoltaïque)
  • Une hausse de la rénovation du bati rendant les habitations mieux isolées et moins énergivores.
  • L’émergence d’aides et d’appuis financiers incitant au changement d’énergie (CITE/chèques énergies, prime soleil, primes à la conversion… )

3. De plus en plus d’alternatives au fioul sur le marché

Les chaudières au fioul vieillissantes, polluantes et peu rentables perdent de plus en plus d’adeptes au profit de solutions de chauffage bien plus performantes. Les pompes à chaleurs, les chaudières à gaz à condensation ou les poêles à granules sont de plus en plus plébiscités. Pour évaluer la performance et la rentabilité d’un équipement de chauffage, il convient de prendre en compte trois facteurs. Avant d’aller plus loin, profitez d’un devis gratuit et sans engagement pour l’installation d’une pompe à chaleur ou d’une chaudière à condensation dans votre maison.

  • Le cout d’installation + Le prix de la source d’alimentation
  • Les émissions de CO2

 

Systemes de chauffage Emissions de CO2 (kg/an)Couts d'exploitation annuel global
(Cout énergie + abonnement/maintenance+ pose )
Chaudière fioul 7424 3991€
Chaudière condensation propane 54505004€
Chaudière condensation gaz54502495€
PAC AIR / EAU16633301€
PAC géothermique 11883627€

Source ADEME

Le fioul sort grand perdant des tests de performance. Il faut également ajouter à cela, des problèmes d’acheminement par camions, la sollicitation de nombreuses énergies fossiles pour son extraction et son transport et bien entendu des odeurs incommodantes.

4. Un accompagnement financier encore flou 

Que les sceptiques se rassurent, la transition n’aura pas lieux du jour au lendemain et sans accompagnement : le premier ministre a annoncé une revalorisation du chèque énergie de 50€, un élargissement de l’éligibilité au CITE et à la prime coup de pouce énergie.
Actuellement, seuls les travaux visant à l’installation d’un équipement de chauffage plus performant et moins polluant sont éligibles (installation d’une PAC air/eau ou d’une chaudière à condensation). Aucune aide à proprement dédiée à la neutralisation de la cuve ni à son enlèvement n’existe. Le gouvernement laisse entendre que le CITE pourrait s’étendre aux travaux d’enlèvement et qu’une prime coup de pouce à la conversion chaudière devrait voir le jour d’ici début 2019. Chez Énergie Futée, nous ne manquerons pas de vous tenir informé.

Quelques articles susceptibles de vous intéresser : 

Existe-t-il des aides pour dégazer sa cuve à fioul ?

Pourquoi sortir du fioul en 2019 ?

Quels avantages à sortir du fioul en 2019 pour une énergie plus propre tel que l’électricité ou le gaz naturel ? 

Quelles sont les alternatives au fioul domestique ?

 

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Google+
Google+